Nebmertuf, scribe royal

Les scribes occupaient une place prépondérante dans l’administration de l’Égypte ancienne. Le poste était proposé à ceux qui avaient terminé leur scolarité et qui avaient suivi une formation dans l’administration.

Le jeune étudiant scribe passait un examen à l’issue duquel on lui accordait le calame et la palette. Il était alors qualifié pour rejoindre l’administration.

Les scribes venaient de toutes les classes sociales. La carrière d’un scribe exigeait un large éventail de compétences et ses capacités personnelles lui permettaient de gravir les échelons de la fonction publique : grâce à son roseau, un scribe pouvait grimper jusqu’aux ‘pieds du pharaon’. Lorsqu’il travaille, le scribe est assis les jambes croisées, il tient dans une main un roseau et dans l’autre une palette, une pièce de bois plate percée pour contenir deux pots d’encre rouge et noire ; un rouleau de papyrus est étalé sur ses genoux.

De nombreuses images de l’époque amarnienne représentent le dieu Thot, patron de la science et de l’art, et dieu de l’intelligence, placé devant le scribe pour le protéger et lui donner l’inspiration.

Reproduction en résine patinée à la main.

Dimensions

H 13 cm ; L 7 cm ; P 6 cm
H
5,1 po L 2,75 po P 2,36 po – 1,3 lb
Base
H2 L 8,5 P 8,5 cm
H 0,79′ W 3,35′ D 3,35′
Origine
Égypte
Matériau de l’original:
schiste
Époque
Vers 1370 avant J.-C., Période d’Amenhotep III, 18ème dynastie.

315.00 AED

UGS : 3336721121524 Catégories : , ,

Informations complémentaires

Poids 0.408 kg
Dimensions 18.8 × 12.3 × 8.4 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.